LE TIR A L’ARC

Nouveauté : cette année inscrivez vous 2 mardis par mois

 

                          Les Dates : Le mardi soir de 18h30 à 20h30

Septembre : 14 et 28 ; Octobre : 5 et 19 ; Novembre : 9 et 23 ; Décembre : 7 et 14 ; Janvier : 4 et 18 ; Février :1 et 22 ; Mars : 8 et 22 ; Avril : 5 et 26 ; Mai : 10 et 24 ; Juin : 7 et 21

Le Tarif : 35€ les 2 heures en abonnement, 30€ les 2 heures en abonnement tarif réduit ( (Mineurs, étudiants, chômeurs, personnes handicapées), 40€ les 2 heures en ponctuel

Que vous soyez débutants ou confirmés à cheval ou à l’arc, venez découvrir ces disciplines passionnantes qui se combinent pour notre plus grand plaisir et développer la complicité du couple cheval-cavalier.

Journée de stage à programmer 

Découverte à pied et à cheval.

Plein tarif : 80 € / Tarif réduit (Mineurs, étudiants, chômeurs, personnes handicapées)  : 60€

Tarif pour les cavaliers abonnés (tir à l’arc et autres cours) à l’année : Plein tarif : 50 € / Tarif réduit (Mineurs, étudiants, chômeurs, personnes handicapées)  : 40€

Prévoyez votre pique-nique pour le déjeuner en commun.

Matériel mis à disposition

 
Histoire

L’archerie équestre est la réunion de deux disciplines sportives traditionnelles : l’équitation et le tir à l’arc.

La combinaison de ces deux sports provient de traditions centre asiatiques vieilles de plus de 4 000 ans, lorsqu’un peuple d’Asie centrale inventa l’arc composite et la domestication du cheval pour un usage de chasse et de guerre. Ceci nous ramène aux origines de l’équitation. Ces deux techniques voyagèrent ensuite jusqu’en Extrême-Orient et en Europe, via une multitude de peuples nomades et archers cavaliers, qui à l’instar des Huns d’Attila ou des Mongoles bousculèrent les plus grands empires. Dans nos légendes les Amazones, interviennent durant la guerre de Troie, farouches archères et cavalières émérites.

Plus loin en Asie, en Chine, en Corée et particulièrement au Japon, cette activité équestre devint l’apanage de la noblesse et de l’aristocratie guerrière. Ces traditions se sont maintenues tout particulièrement en Hongrie, en traduction littérale « le pays des Huns », ainsi qu’au Japon de façon continue depuis 1 200 ans. Le Moyen-Orient et l’Iran ont aussi une culture très riche en ce domaine. Les Indiens d’Amérique du Nord furent également de redoutables archer-cavaliers. L’UNESCO a inscrit cette riche tradition à son patrimoine culturel immatériel. Civilisations raffinées ou tribus nomades, les archers cavaliers ont façonné le monde durant plus de trois mille ans. De cette histoire sont nées les compétitions modernes.

L’objectif est de tirer dans un temps déterminé, des flèches en mouvement dans une ou plusieurs cibles en ligne droite ou sur un parcours de chasse vallonné, sur une piste encadrée. L’esthétisme du geste et la difficulté d’allier vitesse et précision en font tout le charme. La symbolique de l’arc et du cheval conjuguée plaît beaucoup.